lego-image

Le prix d’une brique

Cet article est une traduction adaptée de celui-ci. Je n’ai aucun droit d’auteur sur cet article, qui n’exprime en aucun cas mon opinion, et avec des faits que je n’ai pas vérifiés par moi-même. Cependant, si vous utilisez ma traduction comme source, j’apprécierais une mention de cette version.

Les LEGO ne sont pas des jouets bon marché. Ils sont fabriqués selon des normes très strictes, et le prix, forcément, augmente en conséquence. Cependant, depuis quelques décennies, il semblerait que le prix des LEGO soit devenu franchement abusif. Maintenant, des kits neufs peuvent atteindre 500 dollars, et même le double pour des kits anciens dans un marché de collection. Pourtant, n’est-ce pas simplement un jouet pour enfant ? Il est impossible que la fabrication des LEGO puisse être aussi onéreuse : c’est simplement du plastique moulé. Etudions donc l’histoire des prix des LEGO pour tenter de comprendre ce qu’il se passe.

L’évaluation du prix des kits LEGO

Afin de pouvoir déduire quelque chose du prix des LEGO, il me fallait tout d’abord des informations sur les prix historiques des kits. La meilleure source d’information que j’aie trouvé est Brickset.com. Ce site contient des données sur presque tous les kits de LEGO qui ont été fabriqués, et le prix de vente de beaucoup d’entre eux. J’ai créé un petit programme pour analyser toute la base de données de Brickset pour étudier le prix du kit de LEGO.

Afin d’obtenir les résultats les plus corrects possibles, j’ai décidé que chaque kit devait répondre à deux critères précis : premièrement, il fallait qu’ils aient un prix de vente officiel. C’est le cas de presque tous les kits depuis 1980, et de beaucoup d’entre eux avant cela. Il est impossible de définir le prix d’une brique LEGO sans d’abord connaître le prix du kit dont elle fait partie. Ensuite, chaque kit devait contenir au moins 25 pièces. C’est une limite très arbitraire, mais il fallait la mettre en place. Au cours du temps, il y a eu bien des kits promotionnels qui contiennent très peu de pièces, mais sont en édition limitée, ce qui justifie leur prix beaucoup plus élevé. Ces kits spéciaux vont des porte-clefs aux mini-figurines aux objets destinés à des occasions spéciales. Ils ne sont pas représentatifs du prix habituel d’une brique LEGO et ne seront donc pas inclus dans cette évaluation.

J’ai ensuite calculé le prix par brique de chacun de ces kits, et l’ai ajusté pour qu’il corresponde à l’inflation. Enfin, j’ai calculé la moyenne du prix de chaque année, ajusté en fonction de l’inflation, et en ai fait un graphique, en dollars US (en rouge, le prix nominal par brique, en bleu, son prix réel).

Price Per Piece 1960-2012

Comme il nous manque beaucoup d’informations sur les prix des kits avant 1980, je me suis plus concentré sur les données que nous avons sur les prix entre 1980 et aujourd’hui, comme on peut le constater dans le graphique ci-dessous.

Average Price Per Piece 1980-2012

Evaluer la perception du prix.

Beaucoup de personnes ayant reçu leur premier kit LEGO au début des années 1990 sont désormais des adultes, ayant hâte d’acheter un kit LEGO pour leur premier enfant ou pour eux-mêmes. Lorsque nous sommes plus jeunes, nous ne comprenons pas très bien comment fonctionne le concept d’argent. Nous ne réalisons pas qu’un gros kit de LEGO peut coûter le salaire d’heures entières de travail. Nous savons seulement que nous voulons ce kit. Je serais prêt à parier que ce n’est pas avant notre première fiche de paye que nous pouvons véritablement apprécier la valeur de la monnaie. Nous voulions tous le grand kit lorsque nous étions des enfants, et nous ne réalisions pas que nos parents devaient travailler dur pour pouvoir se les procurer.

Etudions quelques exemples pour illustrer cette idée.

Les pirates, sous une forme ou sous une autre, ont fait partie intégrante de LEGO depuis 1989. Récemment, le thème traditionnel du pirate générique a été soutenu par la franchise Pirates des Caraïbes. En 23 ans, il y a eu bien des bateaux pirates différents : comparons-les. (NB : ce tableau ne contient pas de kits Junior ou Duplo, parce que les pièces obéissent à un système de prix différent et ce ne serait pas une comparaison correcte.)

Année Nom original Prix de vente Pièces Prix par pièce (cents)
1989 6274-1 Carribean Clipper $54.00 378 14.29
1989 6285-1 Black Seas Barracuda 110 909 12.10
1992 6271-1 Imperial Flagship 50 317 15.77
1993 6286-1 Skull’s Eye Schooner 126.50 912 13.87
1993 6268-1 Renegade Runner 39.75 178 22.33
1996 6280-1 Armada Flagship 50 284 17.61
1996 6289-1 Red Beard Runner 99 703 14.08
1997 6250-1 Cross Bone Clipper 33 154 21.43
2001 6291-1 Armada Flagship 50 280 17.86
2001 6290-1 Red Beard Runner (Re-release) 100 698 14.33
2002 10040-1 Black Seas Barracuda (Re-release) 90 906 9.93
2009 6243-1 Brickbeard’s Bounty 99.99 592 16.89
2010 10210-1 Imperial Flagship 179.99 1664 10.82
2011 4195-1 Queen Anne’s Revenge 119.99 1094 10.97
2011 4184-1 The Black Pearl 99.99 804 12.45

A partir de ce tableau, on peut constater qu’il n’y a pas vraiment eu de tendance sur le long-terme concernant le prix par pièce de ces kits en particulier. La moyenne pondérée (les plus gros kits étaient plus importants que les kits les plus petits) du prix par pièce est de 13,19 centimes. La taille des bateaux a cependant apparemment augmenté ces dernières années ; cependant, cette variation ne suffit pas pour qualifier ceci de tendance. Pour ceux d’entre vous qui avaient un bateau pirate quand vous avez grandi (j’ai eu la chance d’être le propriétaire d’un Skull’s Eye Schooner), vous ne l’avez peut-être pas réalisé à l’époque, mais c’était cher. Et les prix de ce tableau ne prennent même pas en compte l’inflation.

Prenons un autre exemple, le château LEGO.

Au fil du temps, il y a aussi eu bien des variations sur ce thème. Vous trouverez ci-dessous une comparaison des kits qui pourraient être considérés comme des châteaux.

Année Nom Prix de vente Pièces Prix par pièce
1984 6073-1 Knight’s Castle $27.00 408 6.62 ₵
1984 6080-1 King’s Castle 52.75 664 7.94
1986 6074-1 Black Falcon’s Fortress 35 435 8.05
1988 6085-1 Black Monarch’s Castle 68 665 10.23
1990 6081-1 King’s Mountain Fortress 58 429 13.52
1992 6086-1 Black Knight’s Castle 85 569 14.94
1995 6090-1 Royal Knight’s Castle 59 743 7.94
1997 6097-1 Night Lord’s Castle 80 598 13.38
2000 6091-1 King Leo’s Castle 90 529 17.01
2001 4079-1 Hogwarts Castle 90 682 13.20
2002 10039-1 Black Falcon’s Fortress 40 426 9.39
2004 4757-1 Hogwarts Castle 90 944 9.53
2004 8781-1 The Castle of Morcia 90 637 14.13
2005 8877-1 Valdek’s Dark Fortress 100 983 10.17
2006 10176-1 King’s Castle 99.99 869 11.51
2007 5378-1 Hogwarts Castle 89.99 943 9.54
2007 7094-1 King’s Castle Siege 99.99 973 10.28
2009 7097-1 Troll’s Mountain Fortress 99.99 844 11.85
2010 4842-1 Hogwarts Castle 129.99 1290 10.08
2010 7946-1 King’s Castle 99.99 933 10.72
2012 9468-1 Vampyre Castle 99.99 949 10.54
2012 10223-1 Kingdoms Joust 119.99 1575 7.62

A part le nombre incongru de Hogwarts Castles (châteaux de Poudlard), on peut tirer des conclusions similaires à celles du tableau des bateaux pirates. Les prix n’ont vraiment pas beaucoup changé dans les dernières décennies. La moyenne pondérée de tous les châteaux correspond à 10,56 centimes par pièce. Comme pour les bateaux pirates, cependant, il semblerait qu’on puisse constater une augmentation générale du nombre de pièces.

La tendance générale que nous pouvons extraire de ces données est que, au moins dans les deux dernières décennies, le prix des LEGO n’a pas augmenté. Maintenant, étudions d’un peu plus près le prix d’une brique LEGO depuis 1990 (prix ajusté en fonction de l’inflation).

Average Real Price Per Piece 1990-2012

Average Piece Count Per Set

Average Price Per Set 1960-2012

 

Kits lancés chaque année sur le marché

Ces dernières années, on a pu observer un âge d’or LEGO. La marque a obtenu des licences importantes, et énormément agrandi son marché cible. Il y a également eu des changements importants dans le processus de fabrication qui permet à LEGO d’étendre ses gammes de produits et donc, de lancer plus de kits chaque année. Ci-dessous, on trouve un graphique représentant le nombre de kits inventés chaque année de 1980 à 2012.

Number of Sets Per Year

Comparison of non-Licensed and licensed set prices

Comme on peut le constater, il n’y a pas de corrélation entre le prix d’un kit et sa licence : un kit inspiré d’une licence n’est pas plus cher qu’un kit original. Depuis environ 2007, il n’y a aucune différence entre le prix par pièce moyen d’un kit avec ou sans licence.

Mais si le prix d’une brique LEGO est resté stable, peut-être que la taille des briques a diminué.

Le poids moyen d’un kit LEGO

Peut-être que le prix d’une brique LEGO individuelle a diminué au cours des années, mais quelle est l’importance d’une diminution de la taille des briques ? Evidemment, le nombre moyen de pièces dans un kit a augmenté, mais combien de ces pièces sont des détails minuscules ? Pour répondre à cette question, j’ai utilisé toutes les données de poids de brickset.com et comparé les kits selon leur prix par gramme, un peu comme j’avais fait avec le prix par pièce. Ci-dessous, on trouvera le graphique de mes résultats, en dollars US ajustés en fonction de l’inflation.

Average Price Per Gram

Encore une fois, comme pour l’évaluation du prix de chaque brique, cela montre qu’il n’y a pas eu d’augmentation générale du prix par gramme des LEGO dans les trente dernières années. Comme pour nos autres données étudiées, on constate que le prix s’est récemment stabilisé.

Stabilité des prix

En 2004, la société LEGO rencontrait des sérieux problèmes. Ils perdaient de l’argent et de la part de marché contre d’autres jouets et produits de la catégorie divertissement. De sorte à régler certains problèmes fondamentaux de l’entreprise, il fallait donc réduire les coûts. Jusqu’à cette crise, les briques de LEGO avaient été éditées en bien des nouvelles formes et couleurs, sans considérer le prix total de cette création. LEGO a été entièrement réorganisé, et a divisé la production d’éléments uniques par deux, le nombre de couleurs possibles par deux, et le nombre de fournisseurs est descendu de 80%. Cela, en plus d’une augmentation du nombre de kits inspirés d’une licence et d’une expansion dans le domaine des jeux vidéos, a sauvé l’entreprise LEGO.

A travers la réorganisation de l’entreprise, LEGO est devenu plus efficace. Les données montrent qu’ils ont pu standardiser les coûts, et il est plausible qu’ils ont également pu bloquer le prix du plastique par rapport à d’éventuelles fluctuations futures. En protégeant leurs produits, ils ont aussi pu normaliser les prix de vente. Un prix stable est bon pour chacun : le consommateur peut mieux gérer son budget, et LEGO peut mieux prévoir la fabrication de nouveaux kits. Cela permet à LEGO de protéger et d’augmenter sa part de marché.

Malgré tous ces aspects positifs, ces changements ont également apporté leur lot de désavantages. La communauté LEGO a fortement protesté par rapport au déclin perçu dans la qualité des briques. Alors que les briques restent bien supérieures aux produits des concurrents, la moindre baisse de qualité porte un coup à une entreprise réputée pour ses contrôles qualité très supérieurs à la moyenne. L’entreprise LEGO a augmenté le rayon des usines, les emmenant en dehors du Danemark et au Mexique, en République Tchèque et en Chine (quoiqu’il semble que, pour le moment, seules les pièces « classiques » n’appartenant pas à un kit soient fabriquées en Chine). LEGO affirme que cela n’a pas diminué les normes de qualité des briques. Il semblerait que récemment, les moules aient été modifiés pour utiliser moins de plastique : rien ne prouve, cependant, que cela affecte la durabilité des briques.

Qu’est-il arrivé à LEGO ?

Si toutes ces données montrent que le prix des LEGO n’a pas augmenté au cours du temps, alors pourquoi cette croyance générale selon laquelle ça a pourtant bien été le cas ? J’ai deux hypothèses à présenter :

  1. Les enfants à qui on a offert des LEGO sont désormais assez vieux pour les acheter eux-mêmes, et ils sont surpris par leur prix.
  2. L’apparition de kits LEGO de collection et l’expansion d’Internet ont conduit à une explosion du marché d’occasion des LEGO.

Acheter des kits LEGO en tant qu’adulte

Quand on est jeune, on ne connaît pas la valeur de l’argent, et encore moins des jouets avec lesquels on s’amuse. Nos parents travaillent sans relâche pour nous acheter les jouets les plus populaires et les plus nouveaux, et nous ne réalisons pas l’effort qui a été produit pour gagner tout cet argent. Enfin, nous grandissons, nous trouvons nos propres métiers, nous avons nos propres enfants. Le prix des jouets que nous avions lorsque nous étions petits nous choque soudain. 150 dollars pour un jouet ? 200 dollars pour un jouet ? Ces prix sont absolument outranciers. Ne sont-ce pas des jouets pour enfants ? Notre regard est certes attiré par les kits les plus importants, mais cela ne signifie pas que des kits à prix plus raisonnable ne sont pas disponible. De plus, comme je l’ai dit auparavant, LEGO a commencé à vendre certains modèles pour un public plus âgé. Ce Super Star Destroyer à 400 dollars n’est pas pour votre enfant : c’est pour vous. Ce marché n’existait pas il y a vingt ans.

Un autre facteur entre en compte, en plus du choc du prix sur l’étiquette. Comme je l’ai déjà montré, les kits LEGO à 100 dollars existent depuis bien longtemps. Cependant, ce n’est que récemment que certains kits ont commencé à dépasser ce prix. Lorsque nous étions enfants, le kit à 100 dollars était notre plus grand rêve, celui vers lequel nous allions rêver quand nous arrivions dans le magasin. Evidemment, peu d’entre nous l’obtenaient, mais c’était notre rêve.

Maintenant, ce rêve s’approche plutôt des 400 dollars. Cela ne signifie pas que LEGO ne produit plus de kits à moins de 100 dollars. C’est encore le cas, et plus que jamais. C’est simplement que le kit à 25 dollars semble beaucoup plus petit maintenant que quand le produit le plus impressionnant en valait 100. Les prix des LEGO se sont finalement sabordés eux-même.

Le marché d’occasion

Internet est la raison principale de la taille du marché secondaire des LEGO. Sur le site BrickLink, on peut trouver à peu près tous les kits LEGO qui aient jamais existé. De plus, le site garde des archives des tendances du marché et de la valeur des pièces individuelles. Ce site est incroyablement utile pour un collectionneur de LEGO, et a donné à beaucoup la possibilité d’augmenter l’étendue de leurs possessions. Avant la création de ce site et d’autres sites comme eBay, la collection de LEGO requiérait de régulièrement se rendre à des brocantes. Maintenant, il y a des sites créés uniquement pour les acheteurs de LEGO qui souhaitent investir et les revendre plus tard – mais c’est un sujet différent, dont je parlerai dans un autre article.

La création et l’expansion du marché d’occasion, en plus du public plus âgé maintenant visé par LEGO, a conduit à une augmentation exponentielle de certains anciens kits. Quelques exemples extrêmes : l’UCS Millennium Falcon qui est vendu à plus de 2000 dollars (et près de 1500 dollars en mauvais état !). En 2007, il coûtait 500 dollars, neuf. Même des kits sans licence peuvent être vendus à des prix exorbitants, comme le Cafe Corner qui était l’un des premiers Bâtiments Modulaires. Il coûtait 150 dollars neuf, et maintenant, il peut valoir plus d’un millier de dollars.

Evidemment, pas tous les vieux kits LEGO n’atteignent des prix aussi élevés, mais c’est le cas de tous les kits les plus populaires. Ce sont ceux dont nous rêvions lorsque nous étions des enfants, et maintenant que nous avons notre propre revenu, nous voulons acheter ces kits de rêve de notre enfance. Enfin… jusqu’à la découverte de leur prix sur le marché d’occasion.

La perception de LEGO

LEGO a historiquement beaucoup changé. L’entreprise avait commencé par être une compagnie de jouets en bois, avant de découvrir la puissance du plastique moulé. Depuis la création de la brique, nous avons pu tout construire, de la maison aux vaisseaux spatiaux en passant par des robots. L’abondance de détail et la gamme plus étendue de produits a permis la création de la réputation du LEGO en tant qu’objet d’art. Les briques LEGO se situent au juste milieu entre donner au consommateur un nombre de pièces énorme pour ajouter un grand nombre de détails, et en restreindre la quantité pour forcer à la créativité. Voilà un équilibre que nous pouvons constater à travers les travaux incroyables, énormes ou minuscules, qui sont effectués avec un peu de patience et un bon sens artistique.

Les LEGO ne sont pas bon marché, et ils ne l’ont jamais été. La marque n’a jamais abandonné son idéal de qualité, et on peut espérer que les seuls problèmes rencontrés avec les modifications des normes de fabrication sont uniquement le résultat de difficultés temporaires. La prochaine fois que vous sortez acheter un kit LEGO pour vous-même ou pour quelqu’un que vous aimez, prenez une minute pour remercier tous ceux qui vous en ont offert pendant votre enfance.

-Andrew Sielen, auteur original de cet article, enthousiaste consommateur de LEGO et détenteur d’une licence en Business International de l’University of Southern California, n’a aucun lien avec l’entreprise LEGO et a écrit ceci uniquement par passion.

flattr this!

Laisser un commentaire